AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au bonheur des dames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au bonheur des dames   Jeu 5 Aoû - 15:19

Au bonheur des dames

Auteur : Emile Zola
Nom du livre : Au bonheur des dames
Sortie : en 1883

Résumé :
Denise est une jeune normande d'une vingtaine d'années. A la suite de la mort de ses parents, elle arrive à Paris avec ses deux frères. Elle admire les richesses d'un grand magasin, « Au Bonheur des Dames », mais elle se rend chez son oncle Baudu qui tient une petite boutique de tissus qui se trouve sévèrement concurrencé par Octave Mouret, le directeur de l'immense magasin.
On découvre progressivement la vie du grand magasin dont le sort repose sur quelques grands produits d'appel comme un tissu de soie, le «Paris-Bonheur», vendu à perte. Beaucoup de vendeurs et de vendeuses, des rayons nombreux, tout un monde très actif où Denise rêve d'être engagée.
Chez Mme Desforges, la maîtresse d'Octave, une société bourgeoise et féminine discute des marchandises offertes. Mouret vient y rencontrer un riche baron qui peut financer les agrandissements qu'il souhaite. Il lui explique ses ambitions. Lors du grand jour où doit être lancée la soie nouvelle, une marée d'acheteuses se précipite au magasin. Pendant ce temps, Denise, qui a été engagée, ne parvient pas à s'imposer, victime des avanies de ses collègues. Parfois consolée par son amie Pauline, Denise n'échappe pas aux soucis d'argent. En plus, elle est mal vue de ses supérieurs et sa vie est bien terne, malgré une sortie où elle rencontre Deloche, un amoureux timide.
À la morte-saison, les employés craignent pour leur emploi et les ambitions s'exaspèrent. Denise est injustement renvoyée, en partie à cause de l'inspecteur Jouve à qui elle a refusé des avances. Elle s'installe alors chez le père Bourras, un artisan lui aussi victime de Mouret, lequel convoite sa maison.
Malgré sa situation difficile, Denise défend les méthodes de Mouret qui éprouve des sentiments pour elle. Les agrandissements énormes du « Bonheur » amènent les Baudu, cousins de Denise, au désespoir, ils ne vendent plus rien, d'autant plus que leur vendeur, fiancé à la fille de la maison, courtise une vendeuse du Bonheur! Dans le grand magasin, une débauche de marchandises et de réclames attire une foule considérable, dont quelques voleuses. Denise, réengagée, va devenir seconde à son rayon. Au moment de l'inventaire, elle est invitée par Mouret. Cela se sait dans le personnel, mais, contrairement à ce qui se raconte, elle n'a aucune relation amoureuse avec son patron.
Elle va être humiliée en sa présence par la maîtresse en titre de Mouret qui, devant la froideur de son amant veut lui faire avouer qu'il la trompe. Mouret console Denise et s'en va avec elle. La jeune fille devient alors la "reine du magasin" et fait bénéficier le personnel de sa bonté agissante. C'est l'agonie des petits commerçants: morts, fermetures, expulsions, mais peut-être quand même un progrès général.
Le triomphe de Mouret est complet dans un décor de «blanc» éclatant: cent mille clientes et un million de recette dans la journée. Il est si enthousiaste qu'il finit par se déclarer à Denise. Le mariage est pour bientôt...
Source: Crinolines

Photo de la couverture :



Avis : Très bon livre qui se termine bien.

Note : 17/20
Revenir en haut Aller en bas
 

Au bonheur des dames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lectures :: Ouvrages et autres :: Livres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit